ArticlesContre les vieuxFISTFMHip-HopLA RUELes ÉditosLes MouvementsLES POINGS LEVÉSManifestesMÉDIATHÈQUEPodcastsPour sauver la TerrePour un nouveau MondePour un nouveau système ÉconomiquePour une Démocratie réelleTechno

Les Adultes c’est nous ! #OKBOOMER

Demain c’est Dimanche #2 // 05 Octobre 2020 // Les Adultes c’est nous !

Demain c’est Dimanche #2 Bis

Les adultes c’est nous  ! #okboomer

La Bande son sous ma voix.

Je me souviens, nous sommes en 2011, nous sommes à Tunis à une terrasse de café. Une pote vient de me laisser seul avec un vieux monsieur. La révolution est passée par là, le calme est revenu il y a quelques jours. L’air est électrique, les gens sourient tout le temps. Le serveur nous apporte un café. Je me sens hyper seul. Heureusement le sage lance la conversation  :
«  Tu sais les gens de ma génération, nous avons eu l’occasion à plusieurs reprises de prendre la parole, de nous opposer à la dictature. Mais nous ne l’avons pas fait. Maintenant, je pense qu’après cette révolution menée par les jeunes, notre génération doit se taire, faire confiance et laisser faire. Nous n’avons rien fait pour empêcher quoique ce soit  !  »

Voilà la solution pour notre ère, je pense tout à fait multiscalaire.Pour sortir de l’anthropocène, il faut dégager les vieux de la scène. Car les adultes c’est nous  ! Laissons les grabataires naturellement se taire et sauvons la terre.

Mon déclic écologique, anti-capitalisme, anti-communisme, anti-nihilisme, anti-issisme, je l’ai eu en 2004. Lectures, rencontres, soudain, j’ai compris que tout aller de travers. Alors à fond de showbiz à l’époque, j’ai eu du mal. Comment encore bien servir la machine spectaculaire persuadé qu’elle ne vendait que du vide aux cerveaux encore disponibles.
Aujourd’hui enfin, je m’en sens capable, 16 ans plus tard. Entre temps j’ai continué à m’informer, à lire, à écrire… et surtout à nourrir la bête. Il aura fallu que je devienne père, que je sorte de l’effroi, du déni, de la peur, pour embrasser le courage de continuer en décidant de ne plus travailler plus pour les industriels sans vergognes. 16 ans pour me incarner que oui il y avait un nouveau monde à faire naître et que pour ce faire, il fallait s’extraire de ce qui nous tue.En disant ces mots, un flashback me revient.

Rave on  ! J’ai 16 ans et je suis en teuf, en rave dans une clairière. Un extasie en tête, je comprends que je serai le premier sur ma route et que je marcherai sans repère. Heureux, léger, inspiré comme jamais par ce qui vient, ce beat qui va conquérir la planète, les rues des mégapoles du monde entier. La danse libre, surfer le chant des machines, jouir dans la technologie. Métamorphose. À partir de maintenant c’est Rave Always.

Cette génération qui en se renseignant un peu sur le sujet est la génération la plus destructrice pour notre monde. C’est elle la responsable du feu dans notre maison. Exposant ces positions, souvent mes amis m’ont reproché de ne pas avoir terminé ma crise d’adolescence, je devais arrêter de vouloir tuer le père. Le mien est mort, il y a plus de 10 ans maintenant.
Toutefois en famille souvent s’est posé le soucis de devoir débattre avec les babyboomers présents. Affecté par le cadre familial, toujours les conversations, les débat se sont terminés en guerre rangée entre nous les jeunes et eux les vieux. La discussion est rompue à jamais, urgence au corps et peur à cœur, la raison vacille.
J’ai alors développé une nouvelle technique qui consiste à ne plus parler aux vieux, de politique, de l’avenir du monde.mais d »échanger avec ceux de mon âge, adultes, angoissés à mort comme moi par la situation à venir, mais en clin à croire eux aussi que les solutions pour changer en mieux sont infinies et à porter de main. L’effet est direct, le vieux se sentant mis de côté se rebellent, s’agitent, parlent fort et au mieux quitte la pièce avec ou sans fracas.
Il ne doit pas et Il ne peut y avoir de guerre de génération. Car Cette génération doit se taire, s’éteindre… sans mourrir forcément. Et si elle en est encore capable d’apprendre ce que nous avons appris sans eux, notre culture urbaine, notre éveil technologique et écologique, qu’elle pose des questions, plutôt que de toujours phallocratiquement nous imposer ses visions surannées. Alors nous pourrons encore partager des espaces communs, nous projeter et vivre ensemble.

Nous sommes les fruits de la 3ème révolution industrielle. Eux n’ont vécu qu’une légère révolution sociale, le culte Mai 1968 et sans oublier la révolution conservatrice, merci Reagan et Tatcher. Nous nous sommes les enfants de l’hyper accélération et de la catastrophe finale.Heureusement, parfois tout de même je rencontre des vieux encore jeunes, vifs… toujours en ville  ! Ça me rassure et me donne envie de vieillir moi-aussi, en restant curieux, ouvert, jeune quoi  !

Les autres, ceux qui presque tous ne travaillent plus, n’ont plus de vie active, il faut qu’il nous laisse tranquille. Mais tout ceci est plus facile à dire qu’à faire. Car À y regarder de plus prêt, les plus grandes entreprises, les plus grands états sont dirigés par une majorité de gens qui devraient être à la retraite. Et pire, Ils sont partout assistés par les nouveaux jeunes vieux, comme notre président, ou certains potes d’ailleurs qui par facilités défendent et travaillent pour la machine, la technosphère, ils lui permettent de continuer son œuvre macabre. Mais jusqu’à quand  !!?

Il y a quelques jours le nombre de morts de la corona virus venait de dépasser le million. Ce virus plonge ceux qui aiment se mélanger, danser, faire du sport, bref vivre dans une camisole de force, imposé, sans discussion, sans débat. What the fuck !
Hors en regardant les chiffres mondiaux ce sont eux à 95%, les vieux de plus de 60 ans qui meurent de cette maladie. Aussi selon planetoscope.com, depuis janvier ils sont 1 157 000 à être morts à bord d’une voiture, 610 000 à s’être suicidés et 3 millions 800 à mourir à cause de leur exposition à des produits chimiques dans l’environnement… Mais point d’interdiction de conduire une voiture, point de politique social d’envergure, pont de frein à l’industrie qui tue. Aucune décision radicale comme cette obligation de porter un masque presque partout, cette distanciation sociale et ces restrictions à la con.

Alors vieux protège toi reste chez toi si tu ne veux pas prendre de risque, si tu veux que rien n’attire plus reste chez toi, seul et en silence. Regarde BFM ou surveille ton slip. Par pitié, laisse nous essayer de vivre dans ce monde qui va mal à cause de toi.

Étrangement j’ai l’impression à nouveau d’être adolescent et que je suis dans ce dîner de famille où le vieux raba-joie qui gagne bien sa vie à la retraite est en train de nous expliquer « qu’il est normal de suivre les règles et que rien ne va changer après ça, quoi tu veux quoi qu’on meurt… tu vas faire comme ces connards qui respectent rien. Bientôt ça sera le retour de la croissance hein sinon ça va être pour vous… » Business as usual quoi  ! J’ai aussi la drôle d’impression de sombrer dans le camp des conspirationnistes et que je suis moi même une fake news. Mais non  !

Rebelle mais pas délinquant, grâce à Internet je suis raisonnable, je sais et peux savoir, je cherche, je vérifie, je croise, je réfléchis, je discute, je critique, je synthétise et me dis que oui cette génération se moque de nous. HOW DARE YOU  ! Greta merci. Il est temps de remettre ces vieux en place. Temps, qu’ils nous laissent vivre,

Je suis adulte, tu es adulte, il est adulte, nous sommes adultes, c’est à nous de prendre les choses en main, stopper cette infantilisation à tout va. Nous savons plus que jamais que c’est grâce à nous que nous pourrons encore crier NOUS en vie pour longtemps.

Vous me trouvez barbare mais, Quelle pitié, quels scrupules ont-ils eu avant et pendant leur écocide, que dire de leur passion du toujours plus pour rien. Massivement, Ils n’ont pas pris la parole, ni la rue pour tenter de ralentir ou d’éviter la catastrophe écologique, ils ont courus dans les centres commerciaux… sans aucune critique merci aux politiques.

Chez vous maintenant, il est temps de vous demander. Pourquoi devrions nous prendre sur nous maintenant  ! Pourquoi  ? Ne perdons plus notre précieux temps d’actifs à convaincre.
Désobéissons  !

Il ne faut plus les écouter. Ils sont séniles. Stériles. N’ayez plus peur des vieux. Aimons les  ! Prendre soin d’eux aujourd’hui, c’est leur demander de se taire. De nous regarder faire, d’écouter le monde changer comme ils disent sur Europe 1 la radio des babyboomers. C’est de prendre le réflexe OK BOOMER  ! Quand ils nous invectivent. OK BOOMER, littéralement cause toujours vieux. Sinon nous allons droit dans le cercueil avec eux. Et Il leur reste quoi 15 ans à vivre max  !

Enfin, je me termine, statistiquement selon l’INSEE, nous sommes 2 fois plus nombreux. Les 20/59 ans sont 2 fois plus nombreux que les 60 ans et plus… nous sommes donc loin d’être une minorité. Donc Démocratiquement nous devons prendre le pouvoir  ! Refusez l’oppression des vieux, refuser le contrôle de ceux qui ont toujours raison, toutes les solutions et qui depuis longtemps ont tort coincé dans leur stéréotypes et leurs fausses certitudes, le bien, le mal, fruit de la propagande judéo-chrétienne, consumériste et extractiviste. Jeunes, jeunes adultes, adultes, nous sommes la solution ensemble.
Voilà notre lien.
OK BOOMER  !

HOW DARE YOU !
Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer